Sa première sortie a lieu le 12/06/83 et c'est bien sûr Langres qui nous accueille en premier, on fait la Rue Diderot. C'est le début des premiers regards des passants dans notre direction. Quel plaisir ce regard car c'est notre voiture qui roule et 15 ans après on reçoit toujours le même plaisir de ce regard. Le 14/8/83 nous participons à la concentration du "Custom Style Club" à Dôle et nous en revenons avec la Coupe du Premier Prix dans la catégorie "Restau Rod", la consécration…

Ensuite ce sont les sorties avec d'autres passionnés et la création du club "Rétro 52" et ses sorties. Il en suivra la restauration d'une 203 et d'une 350 Alcyon pour Gaby, d'une 4 CV et d'une 125 Griffon pour Nicolas.

Puis c'est mon mariage et c'est la Juva qui nous emmène dans nos premières vacances avec les gorges de l'Ardèche et Alès comme destination. Bilan, une lame de ressort cassée.


Au mont Gerbier de Jonc

La deuxième grande sortie c'est le Luxembourg et le bilan est ici un ressort coincé dans la pompe à essence. La réparation sera effectuée à l'aube sur le parking d'un Formule 1. Voici une autre anecdote de ce voyage. Un petit problème de moteur provoquait des détonations à l'échappement lors des décélérations. Nous croisions un passant lors d'une de ces détonations. Ce dernier s'est alors plié en deux avec les mains sur sa tête pour se protéger, peut-être des souvenirs de 40…


La Juva à Langres

Depuis nous roulons tous les étés en Juva et maintenant, elle fait le bonheur de nos enfants. Sa deuxième vie sera bientôt aussi longue que sa première. Elle a aujourd'hui 42 ans et 500 km au compteur, (il n'a que 5 chiffres) et elle passe périodiquement ses contrôles techniques avec satisfaction. Les freins sont le seul point à surveiller, c'est son petit caprice.

Pour l'an 2000, sa première sortie a eu lieu le 21/05/00 pour un parcours d'une centaine de kilomètres et un contrôle du véhicule par la gendarmerie. Ne vous inquiétez pas, je pense que c'était plus par curiosité pour la voir de près car avec cette voiture, la conversation s'engage toujours très bien. Même l'oubli de pose de vignette s'est très bien réglé, c'est promis, je la collerai pour la prochaine sortie.

Pour 2001, la première sortie date du 2 juillet avoir avoir changé le silencieux, comme on ne trouve plus de pièce d'origine, c'est un silencieux de "2 chevaux" qui a pris sur le tube d'échappement qui lui provient de je ne sais où. Ce jour, j'ai retrouvé le bruit qu'elle faisait dans mon enfance et que je n'avais jamais entendu depuis sa "résurrection" car il était un peu trop bruyant. Ah! nostalgie...

En 2002, la remise en circulation se fait le 1 er juin. La belle a encore toute sa fraîcheur et le doigt de ceux qu'elle croise, se pointe encore sur elle (pour le plus grand plaisir du conducteur d'ailleurs).

C'est aussi en l'année de la récupération d'un train arrière pour avoir quelques lames de ressort d'avance. Les premières m'avaient lâché en Ardèche (cf. ci-dessus) et pour ce type d'auto, il faut un peu de stock. Voici celle qui a bien voulu donné une part de ses organes... bien après le jour de son décès.

agressive la mami

c'est la fin

son dernier voyage!

 

Le 23 novembre 2012, la Juva est repartie sur les routes du 52. Elle a de beaux cylindres de roue tout neuf de chez 4A. Elle les attendait depuis juin, mais bon, pas facile à re-fabriquer. En tout cas elle freine droit. Ca ne lui était pas arrivé depuis bien des années. Pas grave, à la vitesse ou elle roulait mais il fallait tout nettoyer pour les contrôles techniques, cela durait le temps du contrôle. Il me reste à changer les silents blocs entre les bras d'amortisseur et le pont arrière. Pour l'instant ce sont des bouchons de liège. Même chose pour les biellettes de suspension du train avant. Mais pour là, je n'en trouve pas, alors ce sont aussi des bouchons de liège. Maintenant, que du bonheur.

 

Le 27 avril 2013 Depuis 2002, j'ai déjà usé du ressort de train arrière (5 lames cassées depuis la restauration) et là il faut encore en changer mais le stock est vide. Il y a bien une Juva dans la plaine haut-marnaise, mais un bull est passé dessus et les lames sont tordues, j'aurais dû les récupérer plus tôt. Alors go to "le Bon Coin". Demande et tu auras (ça, il y a plus de 2000 ans que Quelqu'un l'a dit), ici c'est pareil. Et je trouve une annonce avec des pièces de Juva dont un paquet de ressorts AR. Quelques méls plus loin, l'affaire est lancée et je reçois pas la poste un paquet de lames de ressort AR en bon état. Merci Patrice D, grâce à toi la Juva peut repartir pour de nouvelles aventures.
Graissage des lames

L'image ci-contre

Une lame est cassée en "3". J'avais soudé en attendant, mais ça ne sert à rien.
En "1" le paquet inférieur est en butée contre le paquet supérieur. En "2" il reste un peu d'espace, rien de cassé de ce coté.


L'ancien paquet est à terre. Coté gauche, on voit que le profil des lames n'est plus bon

Ca y est la voilà qui peut repartir grâce à l'entraide d'un autre possesseur de Juva.

 

 

Si vous êtes perdu, cliquez retour